Miellerie de Macouria main menu

accueil produits abeilles interventions ruchers miellerie partenariat entreprises pointsdevente amis questionnaire Contact

Bienvenue à la Miellerie de Macouria




    La Miellerie de Macouria est située à une quinzaine de kilomètres de Cayenne, à proximité de la RN1, sur la commune de Macouria.

    Les 9 ruchers qui regroupent les 100 ruches de l’exploitation, sont en grande majorité sur la commune de Macouria et bénéficient ainsi d’un environnement mixte à même de produire un miel délicieux aux goûts spécifiques.

    Si la Guyane bénéficie d’une des dernières forêts préservées de la planète, les fleurs que nos abeilles butinent sont d’une pureté exceptionnelle. Avec une production plus aromatique en début de saison, et à fortiori en forêt primaire, la gamme se charge de fragrances plus subtiles au fil de la saison sèche. Comme par exemple le miel de mangrove, plus doux, et se compose de subtiles fragrances d’agrumes.

    Garantir, par la proximité de nos ruches, un miel 100% local et d’une qualité rare, est notre principale motivation.

    Venez goûter, nous vous accueillerons avec plaisir.

Quelques vidéos pour vous donner envie

Nos produits

    Récompensée à de nombreuses reprises au Grand Concours Agricole de Paris, notre production est le reflet le plus pur de l'exceptionnelle richesse de la biodiversité Guyanaise.

    Que nos ruches soient posées en forêt profonde, en savane arborée, ou bien encore en mangrove, le miel qui en est issu est à leur image, il est vivant. Impossible de garantir une régularité gustative à notre production, c'est encore une fois la nature qui a le dernier mot. Pas de mono culture en Guyane, ou si peu, la flore complexe de notre région et l'alternance naturelle de ses floraisons imposent à nos miels une évolution gustative au sein même de chaque rucher.

    Le miel de mangrove, servi depuis peu à l'Elysée, s'adressera par la subtilité de ses notes florales aux amateurs de douceur. Rien d'envahissant ici, juste le plaisir de sentir arriver une par une des notes délicates de fleur, de pêche, ou pour certains de caramel au beurre salé.

    Le miel de savane est de tous le plus vivant. Passant d'une douceur incroyable au goût boisé et parfois caramélisé, il est directement lié à la diversité de son entourage puisqu’à la croisée de plusieurs biotopes. C'est en plus le miel qui a le plus de chance de cristalliser.

    Le miel de foret est d’après moi le plus facile à aimer. C'est bien simple, Il a tout. Un goût très présent où va éclater en bouche un mélange de banane flambée, de goyave, de mangue et de maracudja. Ce n'est pas un hasard s'il a obtenu la médaille d'or au Grand Concours Agricole de Paris 2017.

Voir la galerie photos sur nos Produits

Nos Abeilles



    

    L’Apis méliféra méliféra, qui pollinise tant bien que mal l’Europe est une pacifiste.

    En 1956, des chercheurs brésiliens ont croisé une souche européenne (Apis méliféra ligustica) avec une souche africaine (Apis méliféra scutellata), pour théoriquement en faire une plus grosse productrice de miel.

    Pour cause d’évasion de plusieurs essaims lors des croisements, il en résulte 60 ans après, et dans une très grande partie de l’Amérique, l’Apis méliféra ligustica scutelata , plus généralement appelée abeille africanisée, ou abeille tueuse.

    L’agressivité de l’abeille africanisée est un problème. Nombreux sont les guyanais qui peuvent en témoigner. Pourtant si son caractère irascible lui fait mauvaise presse, son utilité est incontestable, et incontestée.

    Bien que des abeilles endémiques, comme les mélipones ou les trigones, butinent déjà la flore locale, notre « apis » démultiplie la pollinisation par son activité et la population de ses colonies. Elle est d’ailleurs d’une utilité de plus en plus reconnue en Guyane pour augmenter naturellement la production de bon nombre de fruits et légumes.

Voir la galerie photos sur nos Abeilles

Entretiens



    

    Si la saison sèche à permis une belle croissance de la colonie, la disette qu'apporte la saison des pluie la décime.

    C'est aussi le moment ou les colonies sont le plus vulnérables.

    Chassées par la pluie des zones inondables, les fourmis rouges se réfugient trop souvent aux abords de nos colonies qu'elles ont vite fait de prendre d'assaut et de détruire pour faire le plein de provisions. Les fourmis légionnaires aussi peuvent être particulièrement destructrices. A plusieurs centaines de millier elles pillent les larves d'un rucher et vident de toute vie les ruches en vingt-quatre heures. Les petites grenouilles qui squattent à plusieurs nos entrées de ruches et gobent à répétition leurs habitantes. La fausse teigne aussi, petit papillon insignifiant, qui pond ses œufs sur la cire inoccupée et permet ainsi à ses larves de se développer en saccageant leur support.

    Dernier exemple que comprendront facilement tous ceux qui ont connu notre saison des pluies, l'humidité. Avoisinant les 100%, elle envahit l'air ambiant et favorise par sa seule présence le développement de moisissures et autres virus contagieux.

    Il n'y a qu'une solution pour amoindrir ces problèmes, l'entretien. Sabrer, tronçonner, et débroussailler permet de réduire la pression qu'exerce la biodiversité sur nos colonies mais aussi de faire circuler l'air et d'assécher un tant soit peu nos colonies.

    Comme vous le voyez, la vie de nos abeilles n'est pas aussi évidente qu'il n'y parait et si notre nature a toutes les raisons d'exister et d’être préservée, elle n'est malheureusement pas la seule à rendre le quotidien de nos abeilles plus difficile.



    Pas d'hivers en Guyane, et donc pas d’arrêt de ponte de la reine.

    Bien que ralentie en saison des pluies, la faible quantité de ponte qui subsiste encore à l'inter saison, suffit au Varroa pour se redévelopper. Le "Varroa destructor" est un acarien originaire d’Asie qui parasite désormais quasiment toutes les colonies d'abeilles sauvages ou domestiques de notre planète. Aucun traitement réellement définitif à ce jour, au mieux un recul du parasite et des risques sanitaires qui lui sont liés.

    Seul traitement efficace à court terme, l'APIVAR, un acaricide que nous posons dans les ruches, en contact rapproché des larves. Ce traitement indispensable est interdit d'utilisation avec les hausses à miel, et permet à notre apiculture de travailler sainement sur la biodiversité la plus préservée de la planète.

    Plusieurs traitements BIO ont été essayés à ce jour en Guyane, et chaque fois le résultat s'est révélé, dans le meilleur des cas, insuffisant, allant trop souvent jusqu’à effondrement des colonies. Tout cela ne prend pas en compte le surplus de travail qu'impose la répétition des traitements bio de métropole, leur coût, et la difficulté de leur application. Encore une fois la métropole n'est pas la Guyane, et la flore exceptionnelle que butinent nos abeilles, est exempte dans une immense majorité de tout traitement néfaste.

Voir la galerie photos sur l'entretiens de nos ruches

Nos Ruchers



    

Installer un rucher en Guyane n’est pas une affaire à prendre à la légère. L’agressivité de notre abeille n’est pas une légende, et la dangerosité de ses attaques peut avoir des conséquences particulièrement graves.

    1 Si la distance est officiellement de 25 mètres avec une route ou un chemin public, pour notre part nous repoussons cette distance au maximum.

    2 Aucune habitation à moins de 100 mètres du rucher, c’est une règle, même si la forêt fait une barrière efficace entre le rucher et une maison. Par extension nous incluons aussi les étables, ou autres constructions abritant du bétail dans nos obligations d’éloignement.

    3 L’incontournable point d’eau permanent pour les abeilles. Elles en ont besoin pour mouiller le pollen et faire ainsi le « pain des abeilles » qui nourrit entre autres les abeilles qui sécréteront la gelée royale.

    4 La pose d’un panneau avertisseur à l’entrée du rucher mettra en garde les éventuels promeneurs. Il doit avoir le N° Api du possesseur du rucher, et si possible un numéro de téléphone pour être contacté en cas d’urgence.

    5 La forêt primaire n’est pas un biotope particulièrement mellifère, comme la mangrove qui n’abrite qu’un type de palétuvier mellifère. L’idéal c’est d’être à la croisée des chemins. La zone de butinage (zone ou les abeilles se nourrissent autour de la ruche) a un rayon de 1,5 km. Idéalement, savane arborée, forêt secondaire, zone humide et pourquoi pas lotissements, alternent leurs floraisons et permettent une bonne répartition de la fourniture en nectar ou pollen tout au long de la saison sèche.

Voir la galerie photos sur nos Ruchers

La Miellerie de Juliette et Nicolas Hibon

    Je suis venu à l’apiculture par curiosité.

    Ce que je sais de l’apiculture je le dois en grande partie à Bruno Gaucher, la miellerie de Sinnamary, qui a été le technicien de l’association APIGUY entre 2012 et 2013. Notre « monsieur abeille » de Guyane.

    Le projet de miellerie n’a pu se faire que grâce aux aides européennes et à deux institutions indispensables, la DAAF, et le CNES représentées respectivement par les très compétentes madame Cadet et madame Clery.

    La Miellerie de Macouria récolte un miel d’une grande qualité, reconnu et récompensé à de nombreuses reprises au Grand Concours Agricole de Paris. Depuis 2017, la Miellerie de Macouria fournit l'Elysée grâce à son chef, Guillaume Gomez, meilleur ouvrier de France.

    Nous sommes ouverts officiellement tous les jours de la semaine de 15h00 à 18h00, mais si vous avez de la chance et que nous sommes là, nous vous ouvrirons nos portes avec plaisir dans le courant de la matinée.

Voir la galerie photos sur la miellerie

Entreprises concernées et Partenariats

Les Entreprises concernées

Comment louer une ruche ?

Un contrat de location lie l'apiculteur et le locataire jusqu'au 31 décembre de l'année en cours

Le respect de la biodiversité c’est l’affaire de tous.

Si la sensibilisation de la population guyanaise à sa faune et à sa flore est indiscutable, aucune opportunité n’avait encore été donnée aux entreprises ou aux collectivités quant à leur envie de communication dans ce domaine. Voilà qui est fait! Vous désirez afficher ouvertement votre engagement auprès de la biodiversité guyanaise, faites comme eux.

La location d’une ruche à l’année c’est non seulement votre façon de soutenir notre nature, mais aussi une possibilité de faire des cadeaux d’entreprise originaux et particulièrement concernés. Tous les ans votre ruche produira du miel que nous vous restituerons en fin d’année sous forme de pots de 500g ou de coffrets. Libre à vous d’y poser votre étiquette et de communiquer sur votre démarche militante. Là aussi vous pouvez prendre contact avec nous par mail pour envisager un partenariat qui a déjà séduit parmi les plus connus d’entre nous.

Pourquoi louer une ruche ?

En plus d'apporter votre soutien à une production purement locale, récolter votre propre miel vous permet de communiquer efficacement et à moindre coût sur les valeurs de votre entreprise.

Téléchargez le contrat de location

Partenariats

La Miellerie de Macouria est à la recherche de partenariats avec ses clients.

En effet, si la Guyane est d’une superficie à priori suffisante pour l’exploitation de notre abeille, la difficulté d’accéder à des zones éloignées de la population rend l’apiculture problématique. Les rares voies d’accès sont souvent hors d’usage en saison des pluies et ne nous permettent pas un suivi sanitaire convenable de nos colonies en période de disette. C’est pourquoi la Miellerie de Macouria cherche des partenaires possédant des terrains permettant l’installation de ruches. Ceux-ci devront bien évidement se trouver éloignés de toutes interactions nuisibles à leur environnement, mais aussi proposer un accès carrossable pour permettre un suivi des ruches par n’importe quel temps.


Nos points de vente



    

    Si une visite à la miellerie reste la meilleur façon d'approcher le miel de Guyane, encore faut il s'y rendre.

    Lorsque Juliette, ma femme, vous reçoit, c'est toujours avec beaucoup de plaisir, elle aime ça. Vous en viendrez vite à parler du jardin, de nos poules qui attirent les plus petits, des fruits qui font saliver les amateurs de confitures, des fleurs aromatiques ou des plantes à tisane. La miellerie c'est chez nous bien sur, mais c'est aussi un peu chez vous.

    C'est dans cette optique que nous avons choisis nos revendeurs.

    C'est difficile pour un petit producteur de confier sa production à quelqu'un d'autre. Sa production c'est un peu son bébé. Il y a passé du temps, beaucoup de temps, il s'est inquiété pour elle, a essayé de la préserver et la regarde avec les yeux qui brillent; alors permettre à quelqu'un d'en parler à votre place c'est compliqué. La confiance est nécessaire.

    C'est prioritairement leur gentillesse et la sincérité de leur démarche qui a permis de choisir nos revendeurs. Nous voulions des passionnés, amoureux des produits qu'ils vendent, d'ailleurs très souvent d'origine guyanaise.

    Bonne visite de leurs magasins, ils sont à leur image, chaleureux et profondément ancrés dans le socle guyanais.

    Par ordre d'ancienneté:

    L'oiseau rare. (galerie des trois fontaines à Cayenne)

    Mon panier Guyane. (route de Rémire coté Break club)

    Candy's Home. (centre commercial de Super U Montjoly)

    Wafaa. (rue G. Monnerville à Kourou)


        Juliette et Nicolas.

Le miel, ça fait pas aimer l'école, mais ça aide ! Le miel de Guyane, c'est bon aussi avec les collègues ! Bac Pro Réstauration, décliner le miel dans nos assiettes !
Avec Mathieu Spinosi, vous avez aimé la série 'Guyane'. Lui, c'est notre miel ! Notre président a tellement aimé notre miel, qu'on livre désormais l'Elysée

Nos amis



    

    Vous l'avez déjà compris, Juliette et moi aimons recevoir.

    Vous aimez le miel, les jardins remplis d'arbres fruitiers ou de fleurs, le travail du bois, les poules ou vous avez tout simplement envie de donner des nouvelles, alors n'hésitez pas, et restez nature.

    Quelques photos anecdotiques qui reflètent la diversité de ceux qui ont osés.

    Si partager, c'est s’enrichir, alors soyez sur que nous ne manquons de rien

        Juliette et Nicolas.

Dans quel but visitez-vous notre site internet ?









Vous vivez











Pour vous, consommer local est synonyme de











La reconnaissance de la production Guyanaise passe par











En quoi venir à la Miellerie est-il un avantage pour vous ?









La Miellerie de Macouria vend aussi son miel "en vrac" au marché des producteurs de la Madeleine le samedi matin, à 22€ le kg. Vous sentez-vous concerné par l'économie de l'emballage ?
  •     Oui
  •     Non



Qu'apportent selon vous les récompenses internationales reçues en faveur de nos produits ?







la difficulté d'exercer le métier d'apiculteur en guyane (aggressivité des abeilles, difficulté d'accès aux ruchers, chaleur et humidité, fortes pressions induites par la biodiversité etc...) contribue-t-elle à l'intérêt que vous nous portez ?
  •     oui
  •     non



Comment percevez-vous les différents tarifs de nos produits ?









Aimeriez-vous pouvoir acheter par internet ?
  •     oui
  •     non



Remarques et observations

Apprenons à nous connaître

    Un site internet c'est avant tout un moyen de communiquer.

    Mais malheureusement trop souvent à sens unique.

    Pour remédier à cette défaillance dans l'interaction que nous souhaitons vivement avec vous, nous avons établis un questionnaire. Rien de nominatif, ou d'envahissant ici, juste le souhait de mieux vous connaitre et ainsi de coller au plus prêt à la réalité de ceux qui partagent avec nous ce centre d’intérêt.

    Huit questions à réponses parfois multiples, allant de la reconnaissance des produits locaux en passant par leur mise en valeur et jusqu'à l'utilisation que vous en faite. Le fonctionnement du questionnaire est simple: plus vous cliquez d'étoiles, et plus la réponse concerné à de valeur pour vous. Puis pour conclure, la possibilité de nous laisser une remarque ou un conseil.

    Merci pour les quelques minutes que vous nous consacrerez.

        Juliette et Nicolas

Contactez nous

Miellerie de Macouria
411 CD 51
97355 MACOURIA
Téléphone: 0594 29 11 94
apiculteur@mieldeguyane.fr
RCS 391 672 938

Horaires d'ouverture:
Tous les jours de la semaine de 15h à 18h